Tokyo dans le rétro vu par nos 3 athlètes #Agir2024

Lisez les transcriptions des 6 capsules sonores de l’aventure Tokyo de nos 3 athlètes.

L’aventure Tokyo vue par Lucas Créange – 1er épisode

« Je n’ai jamais été au Japon, mais je vais découvrir ce pays, même si malheureusement on ne pourra pas trop sortir à cause de la situation sanitaire. Ça sera très strict, on n’aura pas le droit de sortir du village, sauf pour la cérémonie d’ouverture et puis, pour aller s’entraîner, et puis à la compétition.
Là, je suis en stage de préparation. Je me sens très bien. Je me prépare bien physiquement et donc ma préparation se passe vraiment très bien. Je me prépare bien physiquement, mentalement et tactiquement.
Je pars pour Tokyo une semaine avant la compét’. Je me prépare, et puis après voilà, la compét’ commence.
Ce sera mes deuxièmes jeux ! et Rio a été une très belle expérience. Après, à Rio, je n’étais pas angoissé non plus, mais voilà. Là, ces jeux vont me servir d’expérience. Enfin, c’est le but. J’espère vous ramener la médaille des Jeux. »

L’aventure Tokyo vue par Lucas Créange – 2e épisode

« Ce n’était pas évident, mon quart de finale. C’était un match vraiment pas facile. Je suis vraiment content d’avoir pu remporter ce match 3 à 0, ce qui m’a permis d’assurer la médaille.
C’est une compétition qui est très stressante parce qu’il y avait un enjeu au bout. J’ai plutôt bien géré la pression de façon positive et donc je suis vraiment content là-dessus. Je suis vraiment satisfait d’avoir obtenu cette médaille. Après, j’aurais pu espérer mieux mais bon, ça reste une très belle médaille de bronze ! Je me suis fait remettre l’ordre national du mérite. On est allés à l’Elysée. C’était vraiment un grand moment.
Mon objectif, c’est de faire mieux à Paris 2024 que ce que j’ai fait là. On va continuer à travailler mentalement pour bien gérer la pression avec le public français qu’il y aura. Bon après, bosser le reste tactiquement, techniquement, physiquement. Tout mettre en œuvre pour réussir une grande performance ! »

L’aventure Tokyo vue par Alexandre Dipoko Ewané – 1er épisode

« Pour moi, ça a été une année assez compliquée. Belle ! Mais compliquée. Parce que moi, je reviens de blessures. J’ai été blessé il y a maintenant deux ans. Je suis parti en rééducation. Donc un retour compliqué. J’ai vraiment eu des hauts et des bas.
Et dernièrement, je suis revenu. On va dire que mon niveau est remonté, donc j’étais très content, mais ça n’a pas suffi pour me qualifier. Je suis quand même content de savoir que je suis revenu quand même dans le « game ».
Donc, cet été, moi j’ai prévu de rester cool, de laisser reposer mon corps, parce que ça a été très fatigant aussi d’enchaîner les compétitions. Et puis, beaucoup de stress aussi dû aux qualif’ et tout. Donc, je ne vais pas hésiter à me reposer, relâcher la pression, puis accompagner aussi ceux qui ont été sélectionnés, c’est-à-dire, bah, mes amis, avec qui je suis très proche. Donc, c’est eux que je vais suivre à travers la télé et Face Time. On est quand même une équipe, donc, c’est mon devoir aussi de les encourager pour ramener le plus de médailles pour la France. »

L’aventure Tokyo vue par Alexandre Dipoko Ewané – 2e épisode

« J’étais content pour mon collègue, qui est de mon club, Ronan Pallier, qui a fait 3ème sur le saut en longueur. Donc j’étais très fier de lui. Puis, de ne pas y aller, ça m’a permis aussi de reposer un peu mon tendon qui était toujours un peu fragile. Mais là, ça va mieux. Ça m’a permis de me reposer. C’était plutôt positif.
Pour cette année, j’ai prévu de rester sur Nantes, mais avec un suivi avec Wilfried Krampf, qui lui est sur Bordeaux, donc une mise en place qui me permettrait de partir sur Bordeaux une fois par mois et faire un stage d’entraînement à ses côtés, qui lui est spécialisé en hauteur.
Donc, j’aimerai bien arriver à la barre des 2 mètres. Enfin, on va commencer par la barre des 90 pour reprendre mon niveau que j’avais avant et que j ‘ai un peu perdu. Pour les prochaines échéances, il y a les championnats du monde à Tokyo, encore, et je vais essayer de viser une place sur le podium pour les prochains Jeux Olympiques et Paralympiques. »

L’aventure Tokyo vue par Marine Boyer – 1er épisode

« C’est là où en fait tu n’as qu’une hâte, c’est d’y être. Donc, tu es impatient. Donc voilà, il faut savoir rester calme, prendre le temps, et bien se préparer, physiquement et mentalement, pour être prêt le jour J.
Juste, je suis dégoûtée qu’l n’y ait pas du public français parce que c’est vrai que Tokyo sans public français ça va être triste. En plus, j’avais mes parents qui étaient venus à Rio. Du coup, je trouve ça quand même important de partager ce moment-là, surtout que c’est le rêve d’une vie, tu t’entraînes quatre ans pour ça. Et c’est vrai que sans tes parents, sans ce public français, c’est un peu tristounet. Mais bon, c’est comme ça ! (Rires)
Mais je sais que qu’on va avoir les Français, on va avoir plein d’encouragements, ils seront là derrière leur écran. »

L’aventure Tokyo vue par Marine Boyer – 2e épisode

« Au niveau du stress, j’étais beaucoup plus stressée à Tokyo qu’à Rio. Je pense que c’est parce que si je n’ai pas réalisé que c’était les Jeux à Rio, du coup, c’était une compétition comme une autre pour moi et c’est vrai que quand j’étais à Tokyo, j’ai réalisé que j’étais en finale par équipe et du coup c’était un peu plus dur. On a fait 4ème des qualifications et après on a fait 6ème par équipe.
On était tous unis et c’était très cool. C’est ça aussi qui est bien dans une compétition qui est comme ça, parce qu’on croise beaucoup de sportifs et on discute avec eux quand on peut. On parle de nos expériences et c’est vrai que le partage est très important et instructif. Déjà, juste le fait de partager ses médailles, son expérience des Jeux, ça valorise un peu l’image du sport en France pour les valides et les non valides, de toutes façons, c’est la même chose.
La compétition en équipe avec mon club commence en mars, donc je pense que je reprends en janvier. D’ici à janvier, je fais ma formation en tant qu’entraineur. »

Vous connecter à votre espace personnel

Pour consulter les coordonnées de votre conseiller.

Vous authentifier

Nous rencontrer

Trouver l'agence la plus proche de vous.

Nous localiser

Ouvrir un compte en ligne

Rejoignez une banque coopérative engagée pour un monde plus durable et plus solidaire.

C’est parti !
Vous pourriez aussi être intéressé par…