Assurance Vie

Je fais le bon placement

L’assurance vie est le placement idéal pour financer mon projet, préparer ma retraite ou transmettre mon patrimoine. Pour chaque moment de la vie, le Crédit Coopératif dispose d'une réponse adaptée à mes attentes.

Assurance Vie

Les +

  • SOUPLESSE ET DISPONIBILITÉ
    Ponctuels ou réguliers, j’effectue des versements quand je le veux. Mon épargne est disponible en permanence, partiellement ou totalement, ou par retraits programmés(1) (selon la fiscalité en vigueur).
  • LE NIVEAU DE RISQUE CORRESPONDANT À MES OBJECTIFS D’INVESTISSEMENT
    J’ai le choix entre des contrats en euros sécurisés, à taux garanti, et des contrats multi-supports, comportant un risque en capital mais éventuellement plus rémunérateurs(2).
  • LE BÉNÉFICIAIRE DE MON CHOIX
    Je choisis librement la personne à qui sera transmis le capital épargné au moment de mon décès.

J’agis

L’essentiel

L'assurance vie est une solution d'épargne accessible à tous, résident(e)s français(e) comme non résident(e)s. Tous les versements ainsi que les intérêts générés constituent un capital. Le capital épargné peut m’être versé, soit en une seule fois, soit en rente. En cas de décès, le capital que j’ai constitué sera transmis à la personne que j’ai désignée (clause bénéficiaire).

Le Crédit Coopératif complète sa gamme de contrats proposés avec l’Assurance Vie Agir pour épargner sur le long terme, tout en participant au financement de l’Economie Sociale et Solidaire. Pour en savoir plus, rendez-vous en agence.
Le Crédit Coopératif propose des contrats d'assurance vie de compagnies dont l'expertise financière est un gage de compétence et de fiabilité pour votre épargne(3).
 

Un contrat d’assurance vie est libellé en Unités de Compte et/ou en Euros.

  • Un mono-support (euros) est majoritairement investi dans des produits à taux garanti : obligations du secteur public ou privé. Avec ce placement je ne prends pas de risque. Un taux minimum de rémunération garanti est fixé chaque début d’année par l’assureur.
  • Un multi-supports est investi sur plusieurs supports (ou plusieurs fonds) : un fonds en euros équivalent au contrat mono-support et des fonds basés sur des Fonds Communs de Placement ou des Sociétés d’investissement à capital variable (Sicav) boursières. Ces fonds ne sont pas garantis ni en capital ni en taux de rémunération. Suivant les contrats d’assurance, je peux choisir librement la répartition entre les fonds (gestion libre) et modifier cette répartition tout au long de la vie de mon contrat (arbitrage), opter pour des présélections (gestion profilée) ou encore une répartition automatisée (gestion sous mandat). Certains contrats proposent également des services tels que la sécurisation des plus-values.
     

Les versements sur les contrats peuvent être uniques, périodiques, libres.

Le montant minimum des versements (à l'ouverture puis au long de la vie du contrat) est différent selon les compagnies. Il n’y a pas de plafond maximum de versement. Les retraits peuvent être totaux ou partiels.
Il est par ailleurs possible de demander une avance (crédit). Celle-ci ne vient pas en déduction de l’encours du contrat et n’est pas imposable.     

Les contrats sont assujettis à des frais sur versements, des frais de gestion (fonds euros et UC), des frais d’arbitrage variables selon les compagnies.

(1) Voir conditions en agence.
(2) Pour obtenir une information sur les coûts et frais, il convient de se reporter aux documents réglementaires propres  au produit concerné.
(3) Ces informations ne constituent pas une recommandation d’investissement personnalisée. Conformément à la réglementation, toute souscription devra être précédée d’une évaluation de votre expérience, de votre situation et de vos objectifs pour vous proposer un produit adapté.

Zoom sur la fiscalité (4)

Lors de phase de capitalisation, les produits (revenus et plus-values) sont exonérés d'impôts, à l’exception des prélèvements sociaux (17,2 % en 2018).

A l’occasion d’un retrait (rachat), les intérêts sont taxés, en fonction de la date du retrait et du choix de l'épargnant entre Prélèvement Libératoire et Intégration des intérêts dans le revenu imposable.

Il faut distinguer si les produits ou intérêts, rachetés sont issus de prélèvements effectués avant ou après le 27 septembre 2017.
 

En cas de rachat 

Taux d’imposition d’un rachat

 

Si les versements sont antérieurs au 27 septembre 2017

Si les versements sont postérieurs au 27 septembre 2017

Contrat souscrit il y a moins de 4 ans

 

Les intérêts sont soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou PFL de 35 %

Quel que soit le montant total des intérêts, la fiscalité sera de 12,8 % ou sur option barème progressif de l'impôt sur le revenu

Contrat souscrit il y a plus de 4 et moins de 8 ans

 

Les intérêts sont soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou PFL de 15 %

Quel que soit le montant total des intérêts, la fiscalité sera de 12,8 % ou sur option barème progressif de l'impôt sur le revenu

Contrat souscrit il y a plus de 8 ans

 

Après un abattement annuel de 4 600€ pour un célibataire et 9 200€ pour un couple marié ou pacsé soumis à imposition commune, les intérêts sont soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu ou sur option PFL de 7,5 %

Si le montant des versements est inférieur à 150 000 € (montant par souscripteur pour l'ensemble de ses contrats détenus), après un abattement de 4 600 € pour un célibataire et 9 200€ pour un couple marié ou pacsé soumis à imposition commune, les intérêts seront soumis à un taux d’imposition de 7,5 % ou sur option au barème progressif de l’impôt sur le revenu
 
Si le montant des versements est supérieur à 150 000 € (montant par souscripteur pour l’ensemble de ses contrats détenus), après un abattement de 4 600 € pour un célibataire et 9 200€ pour un couple marié ou pacsé soumis à imposition commune, la part des intérêts supérieure à 150 000 € sera soumise à un taux d’imposition de 12, 8% ou sur option au barème progressif de l’impôt sur le revenu

  

Attention, le choix d’imposition des revenus de l’assurance-vie est applicable pour l’ensemble des produits de placement (revenus et plus-values)

Par ailleurs, chaque année, les intérêts crédités sont soumis aux prélèvements sociaux de 17,2 %.
 

En cas de décès, pour les contrats souscrits après le 20/11/1991

  • pour les versements réalisés avant les 70 ans du souscripteur
    • pour les sommes versées avant le 13/10/1998 : exonération totale du capital* transmis 
    • pour les sommes versées après le 13/10/1998 : exonération totale du capital* transmis dans la limité de 152 500 € par bénéficiaire ; 20 % entre 152 500 € et 852 500 € et au-delà de 852 500 € taux forfaitaire de 31,25 %

*  capital =  l’épargne investie + intérêts/plus-values

  • pour les versements réalisés après les 70 ans du souscripteur
    • exonération des versements jusqu’à 30 500 € tous bénéficiaires confondus ; exonération de la totalité des intérêts/plus-values servis dans la plupart des cas
    • Au-delà, les versements sont soumis aux droits de succession selon les liens de parenté.

 (4) Selon fiscalité en vigueur au 1er janvier 2018. La réglementation est susceptible de modification à tout moment

Contactez-nous

Appeler le Crédit Coopératif

 
Pour être mis en relation avec une agence ou un centre d’affaires

composez directement le :

* Coût appel selon opérateur