Actualités



Le troc inter-entreprises : un sujet d’avenir

Au cœur de la nouvelle économie, le Crédit Coopératif s’intéresse fortement aux sujets innovants qui fabriquent, jour après jour, le monde de demain.

Au cœur de la nouvelle économie, le Crédit Coopératif s’intéresse fortement aux sujets innovants qui fabriquent, jour après jour, le monde de demain.

Le troc inter-entreprises est l’un de ces sujets. S’inspirant des échanges B2B traditionnels, le troc inter-entreprises est un nouvel outil de développement collaboratif pour les entreprises de toute taille. Il leur permet de financer certaines dépenses ou projets d’achats directement en échange de leur production ou de leurs services, sans sortie de trésorerie, et de renforcer ainsi les liens entre entrepreneurs.

France Barter, SCIC créée en 2014 et partenaire du Crédit Coopératif (https://www.francebarter.coop/), est un réseau qui permet aux entreprises de créer des liens de manière efficace, en échangeant biens et services sans transaction monétaire. Les échange s’effectuent grâce à l’unité de compte interne, le Barter Euros (B€), pour des échanges multilatéraux et différés dans le temps (1B€ = 1€).

Prenons un exemple. Sur ce réseau, un cabinet comptable vend pour 4000B€ de conseil et de tenue de comptabilité à une entreprise de transport. Le cabinet n’a pas besoin de transport, il a alors la possibilité de dépenser ses B€ pour acheter auprès d’une autre entreprise du réseau, des ordinateurs puis plus tard une photocopieuse, dans le délai de son choix.

Le troc redevient ainsi d’un usage très innovant et efficace !

Comme toutes les entreprises de la nouvelle économie, France Barter grandit. A cette occasion, France Barter réalise en ce moment une campagne sur la plateforme de financement participatif Wiseed, également partenaire du Crédit Coopératif.

Si vous voulez participer au financement de ce système coopératif en pleine croissance, rendez-vous sur https://www.wiseed.com/fr/cooperatives/france-barter.

VOTRE BANQUE SUR INTERNET

Associations, entreprises :

Particuliers :

Personnes protégées

___________________________